Immobilier


Le projet de loi sur la transition énergétique prépare-t-il la rénovation énergétique des bâtiments? Petit déjeuner organisé par Equilibre des Energies le 19 juin 2014 avec Pierre Cuneo et Jean Bergougnoux

Le projet de loi sur la transition énergétique prépare-t-il la rénovation énergétique des bâtiments? Petit déjeuner organisé par Equilibre des Energies le 19 juin 2014 avec Pierre Cuneo et Jean Bergougnoux

Pour Jean Bergougnoux, en matière d’investissements, « il est regrettable que la loi n’aborde pas encore la question des travaux aux investissements « légers » tels que le remplacement du matériel vétuste comme les vieux convecteurs ou les travaux d’étanchéité des fenêtres dont la rentabilité est forte. Pour ce faire, il faudrait avoir une vision d’ensemble des bâtiments que l’on n’a pas encore. Il est pourtant indispensable de mettre en place un plan d’actions global qui permettra une rénovation énergétique raisonnée et raisonnable des bâtiments basée sur le ratio coût/efficacité des investissements. Cependant, tout comme l’a précisé Pierre Cuneo, la transition énergétique nécessite un budget de l’état à la hauteur des ambitions qu’il va falloir définir rapidement pour permettre d’atteindre les objectifs qui sont pour un futur pas très lointain. »

Pourquoi faut-il rapidement réviser la RT 2012 ? entretien avec Alain Lambert et Jean Bergougnoux

« Force est de constater que la RT2012 est le symbole d’un échec Avec 1377 pages ce n’est pas un texte de droit ! Elle ne respecte pas l’esprit du Grenelle de l’environnement, pire elle a un effet inverse à ce qui était prévu. Elle ne prend pas en compte la diversité de nos territoires, bloque l’innovation scientifique et technique et semble favoriser le gaz. Or cela ne faisait pas partie des objectifs de départ” déclare Alain Lambert.

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l’électricité

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l’électricité

L’étude menée par l’association Dinamic, sous la direction de Claude Taffin, rapporte qu’un écart de 30% de la valeur des biens immobiliers peut être constaté selon leur étiquette énergétique lors d’un Diagnostic de Performance Energétique.
Dans le même temps, pour deux biens immobiliers identiques, le DPE, qui raisonne en énergie primaire, déclasse mécaniquement d’une catégorie un logement chauffé à l’électricité par rapport à un logement chauffé au gaz.

Les biens immobiliers chauffés à l’électricité, en particulier ceux construits à partir du milieu des années 70, respectant les normes et labels en vigueur à l’époque de leur réalisation, sont ainsi dévalorisés par le DPE de manière incompréhensible pour le public et incohérente avec les objectifs du Grenelle de l’environnement. Pourtant, ils exploitent une solution moins chère que le chauffage au gaz ou au fioul et faiblement émettrice de CO2.

L’association Equilibre des Energies (EdEn) organisait le 17 septembre son 1er débat avec la rentrée : « Le bâtiment au cœur de la transition énergétique française ».

L’association Equilibre des Energies (EdEn) organisait le 17 septembre son 1er débat avec la rentrée : « Le bâtiment au cœur de la transition énergétique française ».

« Il est nécessaire de prendre en compte les vertus des nouvelles technologies d’utilisation des différentes énergies comme les solutions mixtes bi-énergie couplant l’électricité avec le gaz ou le fioul, en attendant le déploiement massif des énergies intermittentes. Il est également important de mettre en œuvre une grille tarifaire attractive pour motiver les consommateurs à les installer et, investir dans les réseaux intelligents – smartgrids – indispensables au développement des énergies renouvelables » Jean Bergougnoux, président de l’association EdEn.

Du 1er au 3 juin, Vertdéco a présenté « Remède en herbes… » une escapade bien-être qui a séduit tous les visiteurs de « Jardins Jardin » 2012

Pour la 9ème édition de « Jardins Jardin », au Jardin des Tuileries (Paris), Vertdéco a présenté «Remède en herbes » un jardin à l’image de la tendance des jardins 2012 : authentique et foisonnant de végétaux variés où plantes médicinales et aromatiques cohabitent avec Stipa, Agapanthes ou autres Lupins . Une invitation au réveil de nos sens et de notre bon sens à travers un ensemble harmonieusement hétéroclite.
Le thème choisit par Vertdéco était l’occasion de mettre en évidence l’importance des végétaux pour le bien-être du corps et de l’esprit, la nécessité de les intégrer dans nos espaces de vie, aussi bien personnels que professionnels, pour réconcilier la ville et le vivant et bâtir les fondements d’une nature urbaine où prédomine la notion d’archiverdure.