Débats et sujets de société


Le projet de loi sur la transition énergétique prépare-t-il la rénovation énergétique des bâtiments? Petit déjeuner organisé par Equilibre des Energies le 19 juin 2014 avec Pierre Cuneo et Jean Bergougnoux

Le projet de loi sur la transition énergétique prépare-t-il la rénovation énergétique des bâtiments? Petit déjeuner organisé par Equilibre des Energies le 19 juin 2014 avec Pierre Cuneo et Jean Bergougnoux

Pour Jean Bergougnoux, en matière d’investissements, « il est regrettable que la loi n’aborde pas encore la question des travaux aux investissements « légers » tels que le remplacement du matériel vétuste comme les vieux convecteurs ou les travaux d’étanchéité des fenêtres dont la rentabilité est forte. Pour ce faire, il faudrait avoir une vision d’ensemble des bâtiments que l’on n’a pas encore. Il est pourtant indispensable de mettre en place un plan d’actions global qui permettra une rénovation énergétique raisonnée et raisonnable des bâtiments basée sur le ratio coût/efficacité des investissements. Cependant, tout comme l’a précisé Pierre Cuneo, la transition énergétique nécessite un budget de l’état à la hauteur des ambitions qu’il va falloir définir rapidement pour permettre d’atteindre les objectifs qui sont pour un futur pas très lointain. »

L’économie circulaire dans la construction

Atelier-débat Eden du mardi 20 mai 2014. François-Michel Lambert, député EELV et Président-fondateur de l’Institut de l’Economie Circulaire, était l’invité de Jean Bergougnoux, Président de l’Association Equilibre des Energies (Eden).

Trois axes qui pourraient être abordés dans la loi sur la transition énergétique:
- considérer les déchets comme des ressources,
- favoriser l’innovation technologique et les initiatives territoriales,
- définir de nouveaux modèles de fiscalité et de comptabilité qui permettront de concilier économie et écologie.

« Les déchets doivent être considérés comme des ressources et nous souhaitons que cela soit inscrit ainsi dans la Loi sur la transition énergétique. Cette Loi devra être souple et flexible pour que l’économie circulaire reste une opportunité d’innovations, de créativité environnementale et de mise en œuvre d’initiatives territoriales. En revanche, il est urgent et nécessaire de réviser la fiscalité et les modèles de comptabilité afin de lier économies et écologie. La transition énergétique doit être synonyme de croissance et de profits, pas de contraintes et d’investissements non rentabilises” François-Michel Lambert.

Politiques et baisse des émissions de CO2 dans le secteur du bâtiment. Préparons-nous vraiment 2050 ?

Politiques et baisse des émissions de CO2 dans le secteur du bâtiment. Préparons-nous vraiment 2050 ?

Selon Serge Lepeltier, invité d’honneur de l’atelier-débat organisé
par l’association Equilibre des Energies (EdEn), le 16 janvier 2014 :

« Il faut absolument sensibiliser l’ensemble de la classe politique à la baisse des émissions de CO2 et à la nécessité de mettre en place, rapidement, une décarbonation des énergies. Les réglementations s’appuient sur la réduction des consommations pour atteindre les objectifs du facteur 4 et n’abordent pas le problème sous l’angle «réduction des émissions de carbone » qui est pourtant la priorité.»

Rénovation. Le bâtiment intelligent est-il une clé majeure de la réussite de la transition énergétique ?

Rénovation. Le bâtiment intelligent est-il une clé majeure de la réussite de la transition énergétique ?

Didier Hervé, Vice-président Eco-business chez Schneider Electric France, et Jean Bergougnoux, Président de l’association Equilibre des Energies (Eden), ont présenté, lors de l’atelier-débat du 28 novembre 2013 organisé par Eden, 6 axes prioritaires pour mettre en œuvre l’efficacité énergétique des bâtiments (en gardant comme objectifs le facteur 4) et faire de la transition énergétique un facteur de croissance, de mieux vivre et de compétitivité.

«Rénovation thermique et transition énergétique, quels financements ? » atelier avec René Ricol et Jean Bergougnoux, organisé par l’association Equilibre des Energies (EdEn) le 17 octobre 2013

La transition énergétique passera par un financement public-privé, une mixité des solutions énergétiques et le soutien à l’innovation technologique. Atelier avec René Ricol et Jean Bergougnoux “Transition énergétique et rénovation thermique : quels financements?” organisé par Equilibre des Energies le 17/10/2013

L’association Equilibre des Energies (EdEn) organisait le 17 septembre son 1er débat avec la rentrée : « Le bâtiment au cœur de la transition énergétique française ».

L’association Equilibre des Energies (EdEn) organisait le 17 septembre son 1er débat avec la rentrée : « Le bâtiment au cœur de la transition énergétique française ».

« Il est nécessaire de prendre en compte les vertus des nouvelles technologies d’utilisation des différentes énergies comme les solutions mixtes bi-énergie couplant l’électricité avec le gaz ou le fioul, en attendant le déploiement massif des énergies intermittentes. Il est également important de mettre en œuvre une grille tarifaire attractive pour motiver les consommateurs à les installer et, investir dans les réseaux intelligents – smartgrids – indispensables au développement des énergies renouvelables » Jean Bergougnoux, président de l’association EdEn.

VERTDECO, entreprise paysagiste, affiche pour 2012 une croissance de 8% et augmente son effectif de 20%. Pourtant, dans le vert, Vertdéco voit rouge !

VERTDECO, entreprise paysagiste, affiche pour 2012  une croissance de 8% et augmente son effectif de 20%. Pourtant, dans le vert, Vertdéco voit rouge !

VERTDECO, entreprise paysagiste, affiche pour 2012 une croissance de 8% et augmente son effectif de 20%
Pourtant, dans le vert, Vertdéco voit rouge !

Du 1er au 7 avril, c’est la semaine du Développement Durable.
L’occasion de partager l’expérience de l’entreprise Vertdéco qui a fait de son engagement dans le Développement Durable, plus qu’un pilier de sa compétitivité et de sa croissance, un art de vivre.
L’occasion aussi de s’interroger sur l’engagement du gouvernement dans le développement d’une « croissance verte » alors qu’il prévoit de tripler en moins de 18 mois le taux de TVA des services de paysage à domicile fragilisant ainsi un secteur qui malgré un contexte économique difficile résiste à la crise et reste confronté à une pénurie de candidats qualifiés.
Pionnier de la nécessaire transition écologique de nos modes de production mais aussi de nos modes de consommation, Olivier Bedouelle réussit depuis plus de 25 ans à conjuguer éco-responsabilité et compétitivité au sein de son entreprise de paysage Vertdéco.
Avec une croissance annuelle de son chiffre d’affaires de près de 10 % depuis plusieurs années, Vertdéco, certifié AFAQ 26000 au stade maturité, démontre la solidité de son modèle d’entreprise où le développement durable - dans toutes ses dimensions - est un facteur d’innovation et de croissance. Pour accompagner le développement de son activité, Vertdéco a d’ailleurs ouvert en janvier 2013 une antenne à Châtillon (Hauts de Seine).
Une « Green Success Entreprise» qui fait aujourd’hui office de référence pour ses clients, entreprises et particuliers, qui souhaitent traduire en actions leurs engagements écologiques et faire du développement durable plus qu’un facteur de performance; un art de vivre.

Le paysagiste Vertdéco retenu pour l’aménagement paysager de l’Arche des petites bêtes du parc animalier de Thoiry, un modèle d’eco-conception

Vertdéco a réalisé l’aménagement paysager de L’Arche des petites bêtes, un modèle en termes d’éco-conception au cœur du parc animalier de Thoiry pour préserver les espèces menacées d’amphibiens et d’invertébrés et sensibiliser le grand public aux enjeux de la biodiversité. Arche des petites bêtes en images
L’Arche des petites bêtes : un modèle de l’éco-conception
L’Arche des petites [...]

Après le parc animalier de Thoiry, le paysagiste Vertdéco est retenu pour l’aménagement paysager des biozones Guyane et Madagascar du Zoo de Vincennes

Après l’Arche des petites bêtes du Parc animalier de Thoiry, Bouygues Bâtiment IDF retient le paysagiste Vertdéco pour la réalisation paysagère des biozones Guyane et Madagascar, recréées dans un des éléments phare du nouveau Zoo de Vincennes : la grande serre tropicale.

Vertdéco, certifié AFAQ 26000 au stade maturité, confirme son engagement dans des projets paysagers de Haute Qualité Environnementale et œuvrant au développement de la biodiversité.
«Dans sa course effrénée à vouloir maîtriser son environnement, l’homme a créé des écosystèmes hostiles aux êtres vivants, mettant sa propre existence en danger. Il est désormais urgent que l’homme réduise son empreinte environnementale. Au-delà de son empreinte carbone, c’est son empreinte globale qu’il doit maîtriser. Il doit redonner sa place centrale au milieu et à sa biodiversité. Pour répondre aux enjeux du développement durable notre défi n’est pas tant de préserver l’environnement, mais en quelque sorte de le soumettre à la biodiversité. C’est en constatant que nos espaces sont redevenus des lieux de prolifération de vie que nous pourrons considérer nos pratiques conformes avec nos engagements de durabilité, et notre empreinte minimalisée.» déclare Olivier Bedouelle, fondateur de Vertdéco. « La rénovation du Zoo de Vincennes est en parfaite adéquation avec les valeurs et engagements de valorisation du vivant que défend Vertdéco depuis plus de 25 ans. Nous sommes fiers de participer à ce vaste projet qui propose, bien plus qu’une rénovation, un projet de société pour les années à venir».

Vertdéco, paysagiste intérieur et extérieur, recrute mais… Ne trouve pas de candidats pour répondre à ses offres d’emploi

Dans un contexte économique morose où le taux de chômage ne cesse de battre des records, les entreprises du paysage restent confrontées à une pénurie de candidats qualifiés et motivés…
Paradoxe d’ autant plus grand alors que tout le monde parle de croissance verte.
Un problème majeur pour les entreprises telles que Vertdéco, paysagiste intérieur et extérieur basé à Magny les Hameaux (78), qui malgré sa résistance à la crise et une croissance économique en constante évolution, se trouve freiné dans son développement faute de pouvoir engager de nouveaux collaborateurs.

« Nous sommes confrontés, au niveau de Vertdéco, mais cela est vrai pour toutes les entreprises du paysage, à une absence de candidatures.
Cette pénurie existe depuis plusieurs années mais aujourd’hui le recrutement est une problématique majeure, voire pénalisante, pour répondre à notre développement »
constate Olivier Bedouelle, gérant fondateur de Vertdéco, paysagiste intérieur et extérieur dans les Yvelines, qui compte plus d’une cinquantaine de salariés.