ENOVA TOULOUSE Une édition prometteuse !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Après Rennes, puis Lyon, la troisième édition régionale du salon ENOVA, le salon des technologies en électronique, mesure, vision et optique se tiendra les 11 et 12 mars au Parc des expositions de Toulouse.

ENOVA TOULOUSE dédié aux systèmes embarqués et objets connectés, enregistre un franc succès, avec une surface d’exposition de 1 600 m2 de stands, un nombre croissant de nouveaux exposants, 80 nouveautés présentées et un programme de conférences de qualité.

« ENOVA poursuit son implantation en région, en complément de son édition parisienne de septembre. Être au plus près desgrands donneurs d’ordre, au coeur des grands bassins productifs, telle est la demande de nos exposants, toujours plus soucieux d’être à l’écoute du marché pour trouver de nouveaux débouchés. » Explique Thierry Guermomprez, Directeur du salon.

« Situé en Midi-Pyrénées, terre aéronautique par excellence, et de bien d’autres industries parmi lesquelles l’automobile, le ferroviaire, l’électronique ou le médical, ENOVA TOULOUSE conjuguera nouveautés, rencontres et affaires, porté par le soutien des principaux institutionnels locaux – CCI de Toulouse, le GIPI, TOULOUSE METROPOLE, le pôle de compétitivité AEROSPACE VALLEY, les clusters AUTOMOTECH, DigitalPlace, les grandes écoles INSA, ICAM, INP TOULOUSE-ENSEEIHT, les laboratoires de recherche IETR, LAAS-CNRS, le Club des Affiliés du LASS-CNRS et aussi par CAP’TRONIC, ALPHA ROUTE DES LASERS et LCIE BUREAU VERITAS.

Tous ces partenaires, et d’autres encore, animeront les conférences durant deux jours, afin de présenter un état des lieux de la recherche en France principalement sur les systèmes embarqués et les objets connectés, qui ont envahi notre quotidien.

ENOVA TOULOUSE sera le reflet de l’industrie régionale en Midi Pyrénées, qui avec son initiative ESMP (Embedded System Market Place) a su donner toute la place qu’il fallait à ce qu’il est convenu d’appeler une révolution : en 2015 le monde comptera 4,9 milliards d’objets connectés, et leur nombre atteindra 25 milliards en 2020 selon une étude Gartner.

Les systèmes embarqués, qui envahissent notre quotidien, sont au coeur des grands succès industriels régionaux, tous domaines confondus. Ils mobilisent des centaines de chercheurs, et génèrent des milliers d’emplois. »

ENOVA TOULOUSE EN CHIFFRES

ENOVA TOULOUSE, vitrine du dynamisme industriel régional avec :

 165 exposants dont 25 exposants en provenance de la région Midi-Pyrénées

 Une surface de 1 600 m2 de stands

 35 % de nouveaux exposants par rapport à l’édition de Lyon, principalement dans les secteurs ELECTRONIQUE / PRODUCTION / TEST / COMPOSANTS et OPTIQUE / PHOTONIQUE / LASER / FIBRES / OPTIQUES

 1 500 visiteurs attendus

ENOVA TOULOUSE INCUBATEUR DE NOUVEAUTÉS

Avec plus de 80 nouveautés présentées par une quarantaine d’exposants, majoritairement dans les secteurs de l’aéronautique, du spatial et de l’électronique, ENOVA TOULOUSE conforte son positionnement de tremplin de lancement de nouveautés, avec 57 avant-premières.

UN PROGRAMME DE CONFÉRENCES DE QUALITÉ…MOMENTS CHOISIS

Cap sur l’embarqué

LES MATINALES DE L’EMBARQUÉ - CAP’TRONIC - Mercredi 11 mars

9h30 – 10h30 - Objets connectés : Etes-vous SIGFOX Ready ™ ?

Le réseau SIGFOX utilise une technologie radio UNB (Ultra Narrow Band) pour connecter à internet des périphériques, des produits et des objets, à travers le monde. Le réseau fonctionne dans les bandes ISM disponibles mondialement (bandes de fréquences sans licence) et coexistent sur ces fréquences avec d’autres technologies radio, mais sans aucun risque de collision ou de problèmes de capacité. SIGFOX utilise actuellement la bande européenne ISL la plus populaire sur 868MHz (telle que définie par l’ETSI et CEPT) ainsi que la 902 MHz aux USA (telle que définie par la FCC), en fonction des réglementations régionales spécifiques. Les modems SIGFOX (fournie par TI, Atmel, Axsem, Semtech, etc.) sont de faible consommation (de 20 mA à 70 mA en émission) afin de garantir des années d’autonomie sur pile et cette consommation d’énergie réelle dépend du volume et de la fréquence des messages ainsi que de la puissance d’émission du modem. Mise à part la partie qualification des objets, le programme SIGFOX Ready™ sert également à promouvoir les objets de l’écosystème afin d’assister nos partenaires dans la commercialisation de leurs offres. Un produit SIGFOX Ready™ fonctionne dans tous les pays ou le réseau SIGFOX est déployé. Thomas NICHOLLS, SIGFOX

10h30 – 11h30 - Sécurité numérique : cas des objets connectés

Compte tenu de la perspective du taux de croissance attendu de l’internet des objets, la sécurité numérique est devenue une préoccupation majeure. Cette conférence présentera les failles connues et les solutions pour concevoir des systèmes embarqués et des objets connectés sécurisés.

 Comment sécuriser ? - Que faut-il sécuriser en électronique ? - Les différents types d’attaques - Les défis à venir chez Secnum - Florent BRUGUIER, Université Montpelllier2/SECNUM

 Les différentes failles en conception logicielle - Les exigences de la sécurité, l’absence de défaut - L’approche et les solutions de Prove&Run spécialiste de la sécurisation des logiciels - Christophe PAGERY, PROVE & RUN

 Analyse de vulnérabilités de box ADSL et TV connectées. Présentation des résultats d’analyse des vulnérabilités sur des équipements connectés à Internet - Vincent NICOMETTE et Eric ALATA LAAS/CNRS LAAS/CNRS

Jeudi 12 mars – 9H00 – 9h40

Apport de l’OS temps réel “NI Linux RT” pour les objets connectés

L’Internet des Objets Industriels peut être perçu comme une mise en commun des systèmes industriels intelligents. Ces systèmes tous différents de par leur fonction, qu’elle soit de mesure, de contrôle ou de surveillance par exemple, nécessitent une base logicielle adéquate pour gérer l’écosystème industriel. C’est dans ce contexte que la distribution NI Linux Real-Time est apparue. Découvrez dans cette présentation l’approche de National Instruments pour l’IoT, les spécificités de ce système d’exploitation temps-réel, les architectures matérielles associées ainsi qu’un exemple d’application mettant en action ces technologies. Antonin GOUDE, NATIONAL INSTRUMENTS

BABYLONWARE : L’OPEN HARDWARE pour l’industrie des systèmes embarqués -AEROSPACE VALLEY

Mercredi 11 février – 11h30 – 13h00

BABYLONWARE, pour répondre aux nouveaux enjeux de compétitivité. Basé sur un modèle Open Source, BABYLONWARE s’adresse aux professionnels des systèmes embarqués industriels pour : favoriser la mutualisation et la structuration des activités du cycle de vie des produits et de leurs composants matériels et logiciels, fédérer et accompagner les acteurs impliqués à tous les niveaux de la chaîne de valeur. Véritable opportunité pour les acteurs des systèmes embarqués, BABYLONWARE constitue un véritable levier d’optimisation des coûts industriels et des temps de développement, et une minimisation des risques industriels. Cette conférence interactive répondra à toutes vos questions sur l’OPEN HARDWARE et ses opportunités pour l’industrie des systèmes embarqués. Elvire PROCHILO – Pragma Consult Loïc URBAIN – ECA SINTERS

LA CEM ET LES PROBLÉMATIQUES LIÉES AUX ÉQUIPEMENTS EMBARQUÉS ET CONNECTÉS - LCIE BUREAU VERITAS

Mercredi 11 mars - 16h00 - 17h00

 EMC simulation of a Motor Control - Yannis BRAUX, CST

 Solutions de blindage, différentes solutions avec feuille de ferrite souple - Alain LAFUENTE, Wurth Electronik

 Quelles exigences réglementaires CEM et RADIO concernent les produits connectés - Philippe SISSOKO, LCIE Bureau Veritas

INITIATIVE ESMP (EMBEDDED SYSTEM MARKET PLACE)

AEROSPACE VALLEY/DIGITALPLACE

Jeudi 12 février - 11h40 - 12h40

Midi-Pyrénées : plus forte concentration de cerveau en systèmes embarqués de l’hexagone - Né de la volonté de plusieurs acteurs locaux, et sous l’égide du Cluster d’entreprises numériques de Midi-Pyrénées – DigitalPlace - et le pôle de compétitivité aéronautique, espace et systèmes embarqués Aerospace Valley, l’initiative ESMP poursuit un objectif simple : faire de Midi-Pyrénées, à horizon 2017, LA référence européenne de l’intelligence embarquée afin d’attirer de nouveaux industriels sur le territoire et de réaliser de grands projets. Ces objectifs sont clairs et ambitieux :

 Donner de la visibilité au domaine des SE, aux compétences locales sur le sujet

 Partager un diagnostic sur l’écosystème

 Identifier quelques axes stratégiques forts de développement de l’écosystème « systèmes embarqués »

 Discuter, proposer et valider les grandes lignes d’un plan de développement de l’écosystème

Antonin CROSSON

GESTION D’ÉNERGIE DANS LES SYSTÈMES EMBARQUÉS - Laboratoire LAPLACE

Jeudi 12 mars - 13h30 - 14h30

Stéphane CAUX, Enseignant chercheur au Laboratoire LAPLACE

Construire la ville intelligente de demain - SMART CITY

GIPI, TOULOUSE METROPOLE

Jeudi 12 mars - 09h40 - 10h40

Projets de Smart City - Objets connectés dans la ville - Communication MtoM - De la mobilité aux réseaux d’énergie, en passant par les e-Services et les questions d’Autonomie-Silver economy, ce sont de nombreux chantiers qui vont être engagés dès 2015 au travers de la « Smart City » pour faire de la métropole toulousaine un territoire évolutif capable de répondre aux enjeux urbains actuels et futurs, dans une logique de co-construction avec les citoyens et acteurs économiques, autour d’un objectif clair : « mieux vivre la ville ».

Georges ZISSIS, Responsable du groupe de recherche Lumière et Matière au laboratoire LAPLACE et les témoignages des sociétés ALDEON et SIERRA WIRELESS - Avec la participation de Toulouse Métropole.

Lasers : entre science-fiction et réalité - ENSEEIHT, LAAS-CNRS

Mercredi 11 mars - 15h00 - 16h00

En bref… Le laser est entré dans notre vie quotidienne via l’industrie de la communication et des loisirs (fibre optique, lecteurs de CD/DVD/Blu Ray). Il est aussi de plus en plus présent dans le domaine médical et esthétique (chirurgie de la cornée, épilation par exemple) ou dans celui de l’industrie (découpe et soudure de pièces mécaniques, contrôle qualité…). Mais qu’en est-il aujourd’hui des applications imaginées depuis des décennies par la science-fiction ? Comment fonctionnent les yeux des robots d’exploration spatiale ? Le «rayon de la mort» est-il vraiment utilisé à des fins militaires et si oui comment ? Le sabre laser peut-il être conçu et utilisé autrement que sous forme d’un jouet ? À quand les hologrammes 3D ? La téléportation est-elle possible ? Quid du Voilier Solaire du Comte Dooku ? Peut-on concevoir des rayons tracteurs de vaisseaux spatiaux ? Le voyage fantastique d’Asimov a-t-il du sens ? À quand la cape d’invisibilité d’Harry Potter ? Verra-t-on un jour de telles inventions fonctionner dans la vie réelle ? Et si nous étions déjà demain, ne serait-ce qu’une heure. Thierry BOSCH, Professeur à l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT), Responsable du Groupe Optoélectronique pour les Systèmes Embarqués au LAAS-CNRS

Plus d’informations Nathalie Laurent - 06 03 98 19 41 - nathalie.laurent@nereides-conseils.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »