Accord handicap inter-branches OPCA 3+ / Agefiph : les entreprises adhérentes d’OPCA 3+ partagent leur expérience

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’accord inter-branches de partenariat signé en octobre 2012 entre les partenaires sociaux d’OPCA 3+ et l’Agefiph a pour objectif de renforcer le niveau de qualification et favoriser l’emploi des travailleurs handicapés.

Pour illustrer cette première année de mise en œuvre, OPCA 3+ a souhaité partager les expériences et donner la parole à des entreprises adhérentes qui ont fait de cette convention, une réelle opportunité pour dynamiser et renforcer leurs initiatives en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés…

Accord handicap OPCA3+ et Agefiph : faire de la loi sur le handicap un facteur d’innovation sociale et de dynamique RH

Il n’y a pas de situation type à laquelle apporter une réponse standard mais autant de situations qu’il y a d’entreprises voire de collaborateurs. Cette hétérogénéité participe à rendre cette thématique complexe. Malgré une réelle volonté de gérer le handicap, les entreprises, et notamment les TPE et PME, peuvent parfois se sentir démunies pour mettre en place un plan de gestion du handicap à long terme.

De plus, un cadre législatif en perpétuelle évolution et l’existence, parfois, de certains préjugés et stéréotypes, renforcent le besoin d’informer les collaborateurs et de communiquer sur le handicap.
Pour répondre aux attentes exprimées sur le terrain par nos adhérents et pallier au manque d’information sur les dispositifs existants, les aides financières possibles et les leviers pour les activer, les partenaires sociaux d’OPCA 3+ ont défini un ensemble d’actions de sensibilisation et d’information destiné à faciliter leurs démarches et à les aider à communiquer, en interne, sur leurs initiatives.

La convention interbranches de partenariat OPCA 3+ / Agefiph

En réponse aux besoins exprimés par leurs adhérents sur le terrain, les partenaires sociaux d’OPCA 3+ ont signé, le 11 octobre 2012, un accord inter-branches de partenariat avec l’Agefiph en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés pour accompagner les entreprises adhérentes à faire de la loi sur le handicap un facteur d’innovation sociale et un élément mobilisateur de la culture d’entreprise.

Cette convention s’applique aux entreprises relevant d’OPCA 3+, toutes tailles confondues et s’appuie sur un plan d’action et de financement articulé autour de trois grandes missions, impliquant tous les acteurs, partenaires de branches, partenaires sociaux, entreprises et salariés :

  • information et sensibilisation,
  • accompagnement personnalisé,
  • formation, professionnalisation et qualification

La forte mobilisation de l’ensemble des acteurs des Branches professionnelles réunies au sein d’OPCA 3+ ou encore l’engagement des entreprises adhérentes pour s’approprier la thématique du handicap dans la sphère professionnelle, montrent que cette convention répond à un besoin d’accompagnement de la part de ses adhérents.

« Lorsque nous présentons nos différents outils d’information et de communication aux entreprises, nos interlocuteurs sont vraiment ravis de découvrir des supports pédagogiques pour les aider à aborder le handicap au sein de leur entreprise » déclare Marielle Spessato, Conseillère technique handicap au sein d’OPCA 3+. « Les BD ou les affiches leur permettent d’aborder le handicap de manière très pragmatique. Elles mettent en scène des situations que chaque collaborateur pourrait rencontrer au sein de son organisation. En luttant ainsi contre les idées reçues, on a tout de suite une autre vision du handicap. Une vision rassurante, dédramatisée, qui permet à tous de s’approprier, à sa façon, la thématique handicap. Les messages soutiennent et renforcent les plans d’action mis en œuvre ou à venir par l’entreprise.»

Cinq entreprises adhérentes d’OPCA 3+ partagent leur expérience …

La parole à Marc CHIRIO, Responsable administratif au sein de l’entreprise Martin Charpentes

OPCA 3+ propose aux entreprises adhérentes de réaliser des entretiens « Pré-diagnostic Handicap ». Pouvez-vous nous dire ce que cet entretien a apporté à l’entreprise Martin Charpentes ?

« Sans avoir une politique handicap formalisée, le groupe Martin Charpentes est déjà sensible à cette problématique. Nous avons plusieurs salariés reconnus travailleurs handicapés et même si nous rencontrons, au sein de notre entreprise « bureau d’études », quelques difficultés pour respecter nos obligations, le groupe est largement au-dessus des obligations légales en faveur des travailleurs handicapés dans les autres entités.

Cette intégration des travailleurs reconnus handicapés s’est faite naturellement, au fil du temps. Et le  Pré-Diagnostic handicap proposé par OPCA 3+ a vraiment été très positif pour renforcer nos connaissances notamment en nous informant sur les aides disponibles.

La Conseillère Technique Handicap m’a permis d’y voir plus clair dans les dispositifs d’aide auxquels nous pouvions prétendre et d’identifier les organismes à contacter pour monter un dossier.

Par exemple, en octobre 2013, lors de l’embauche d’un salarié, j’ai monté un dossier d’aide à l’embauche auprès du Cap emploi. Sans le rendez-vous avec la conseillère, je n’aurais pas pensé à faire cette demande.

L’ensemble des documents d’information remis m’ont permis aussi de mieux identifier les handicaps donnant droit à une prise en charge. Je ne savais pas, par exemple, qu’une personne asthmatique ou diabétique pouvait être reconnue comme travailleur handicapé…

Grâce aux informations reçues et aux documents très complets édités par l’OPCA, je me sens mieux armé pour aborder avec les salariés cette thématique même si le sujet reste délicat.

D’autre part, suite à ce rendez-vous, la Conseillère Technique Handicap continue à suivre nos actions et à me tenir informé des modifications réglementaires ce qui est très appréciable. Je n’hésiterai pas à l’appeler ou à la rencontrer à nouveau si j’avais la moindre question pour valider les points qui me semblent obscurs. Cet accompagnement est très rassurant et sa disponibilité un véritable atout. »

La parole à Brigitte FAVRE, Direction des Ressources humaines au sein de l’entreprise Bolloré.

Vous avez décidé de lutter contre les idées reçues concernant le handicap au sein de Bolloré. Comment OPCA 3+ a-t-il soutenu votre démarche ?

« Lorsque nous avons rencontré la Conseillère Technique Handicap d’OPCA 3+, nous souhaitions renforcer notre action en faveur de l’insertion des salariés reconnus travailleurs handicapés mais nous ne disposions pas des outils nécessaires. Notre principal objectif était de sensibiliser les collaborateurs au handicap afin de lutter contre les idées reçues : au niveau des managers qui peuvent être parfois réticents à intégrer un travailleur handicapé dans leur équipe mais aussi au niveau des collaborateurs qui ne déclarent pas leur handicap.

Lorsque la Conseillère nous a présenté le kit de communication mis à notre disposition, nous avons tout de suite décidé de nous investir car nous disposions alors d’outils dédiés pour nous approprier la thématique du handicap.

En novembre 2012, au moment de la semaine du handicap, nous avons donc lancé une première campagne de sensibilisation en nous appuyant sur les affiches et les livrets mis à disposition par notre

OPCA. Les outils sont très bien pensés et abordent la thématique du handicap de manière très ludique en s’attaquant aux idées reçues.

Nous avons diffusé les affiches dans tous les lieux de passage et les espaces collectifs afin de provoquer les discussions entre collègues autour de cette thématique. Nous avons également envoyé aux salariés un courrier personnalisé, avec le livret sur les idées reçues, pour affirmer la position de l’entreprise face à l’insertion des travailleurs handicapés au sein de Bolloré et créer une culture commune sur le handicap. »

La parole à Béatrice CHANG, Responsable formation et développement et Nadia Zegga, RRH au sein de Stradal.

Plusieurs salariés de Stradal ont suivi les modules de la formation « Référent Handicap ». En quoi cela consiste ? Quels ont été les retours ?

« En 2012, le kit de communication dédié au handicap nous a permis de mettre en place notre première campagne d’information sur le handicap. Les livrets d’information Stradal nous ont été très utiles. En effet, ils nous ont permis de partager avec l’ensemble des collaborateurs, les informations relatives à la réglementation en vigueur, les différents organismes à contacter et les aides disponibles pour maintenir dans l’emploi.

Certes, un an après, nous avions peu avancé sur cette thématique et ce, par manque de temps.

Néanmoins, la formation « Référent Handicap » nous a semblé une bonne option pour nous aider à redynamiser notre démarche. En effet, cette formation nous a permis d’actualiser et renforcer nos connaissances. D’une part, elle est très souple car il est possible de choisir les modules qui nous intéressent et former différents salariés en fonction des sujets abordés. D’autre part, la formation est financée à 100 % par OPCA 3+ ce qui est appréciable dans le contexte actuel.

Nous avons tous beaucoup apprécié cette formation qui nous a permis de disposer de formateurs experts sur la thématique handicap et d’élargir nos connaissances sur les aides disponibles, les leviers pour les activer, les sites où trouver des candidatures…

Nous avons relayé ces informations auprès de nos sites de production notamment pour lutter contre les préjugés à l’encontre du handicap qui ne se réduit pas au handicap visible/physique.

Grâce, à une meilleure information, plusieurs salariés qui se sont fait reconnaître travailleur handicapé, ont été maintenus dans leur emploi grâce au financement par l’Agefiph soit d’un appareil auditif, soit de

l’installation de potences dans un atelier ou encore de la mise en place d’un bras d’aide à la manutention sur une machine.

Opac3+ nous a permis de renforcer nos connaissances, ainsi nous avons réussi à mobiliser les managers sur cette thématique.

Aujourd’hui, nous souhaitons continuer nos actions de sensibilisation et développer des partenariats avec les ESAT*. Ainsi, au siège social de Stradal, nous avons établi un partenariat avec l’APAJH du Val d’Oise pour des prestations de classement au sein de notre comptabilité Clients/Fournisseurs. »

La parole à Sandrine LISTRAT, Comptable au sein de la marbrerie Yelmini

Dans la continuité de votre rendez-vous avec la Conseillère Technique Handicap d’OPCA 3+, vous avez envoyé deux déclarations rectificatives auprès de l’Agefiph sur deux ans… Pouvez-vous nous expliquer comment cela s’est passé ?

« Nous sensibilisons depuis plusieurs années nos salariés sur les avantages de déclarer leur handicap. La Conseillère Technique Handicap d’OPCA 3+ nous a proposé de faire le point sur nos cotisations Agefiph en organisant un entretien de pré-diagnostic. En passant en revue nos déclarations et les dossiers de nos salariés, il est apparu que plusieurs salariés pouvaient probablement faire reconnaître leur handicap par l’Agefiph.

Par exemple, nous n’avions pas déclaré le changement de situation d’un salarié en poste qui avait été reconnu en 2012 en invalidité de 1ère catégorie par la sécurité sociale. Après vérification, il est apparu que son handicap donnait droit à une exonération totale. Grâce à l’intervention de la conseillère qui a repris toutes nos déclarations Agefiph, nous avons pu envoyer deux déclarations rectificatives à l’Agefiph sur les deux années écoulées. Son accompagnement pour identifier les personnes et organismes à contacter et monter les dossiers de prise en charge nous a beaucoup aidé.

De plus, l’aide financière accordée nous permet de maintenir le salarié en poste car suite à son handicap, nous avons aménagé ses horaires de travail et embauché une personne supplémentaire.

Je pense faire appel à notre conseillère d’OPCA 3+ lors de notre prochaine déclaration afin qu’elle puisse de nouveau la valider, voire l’optimiser. Car si nous sommes sensibles à la thématique handicap nous ne disposons pas des ressources nécessaires pour rester informés de toutes les nouvelles modifications règlementaires. »

La parole à Jennifer ROSSI, Assistante RH au sein de l’entreprise Cemex.

Comment les formations à destination des managers ont-elles permis de relayer et déployer la politique handicap de Cemex dans la région Rhône-Alpes ?

« En décembre 2011, le siège a lancé une campagne d’information pour sensibiliser les collaborateurs au handicap qui a ensuite été relayée dans nos 38 unités de production et a invité ces dernières à proposer, en parallèle, des initiatives locales.

Nous avons tout d’abord rencontré la Conseillère Technique Handicap d’OPCA 3+ afin de réaliser, via un Pré-diagnostic Handicap,  un état des lieux et définir un plan d’action. En parallèle, nous avons envoyé un questionnaire à nos collaborateurs pour mieux comprendre leurs attentes et leur perception du handicap. A la suite de cela, nous avons lancé un plan de formation de nos managers afin de créer une dynamique collective, notre objectif étant de les sensibiliser pour qu’ils relaient ensuite le message auprès de leurs équipes.

Au départ, certains étaient un peu réticents mais au final les retours ont été très positifs et les participants ont déclaré avoir appris beaucoup de choses notamment sur les différents types de handicap, les organismes à contacter… Ils ont apprécié le format très dynamique des sessions qui s’appuie sur de  très bonnes méthodes pédagogiques mais aussi une forte participation avec des jeux de rôle, des mises en situation, des quizz…

De plus, les différents documents remis par OPCA 3+, fiches techniques, memento, etc., complètent très bien la formation et sont un véritable soutien pour gérer les différentes problématiques auxquelles nous pouvons être confrontés. Ces formations ont vraiment permis de relayer au niveau régional la politique handicap du siège et de lutter, auprès des managers mais aussi des équipes, contre certains préjugés. Aujourd’hui par exemple, nos collaborateurs sont conscients que le statut de travailleur handicapé est reconnu au-delà d’un handicap moteur et visible.

Suite à ces formations, nous avons reçu deux demandes de salariés qui ont souhaité faire reconnaître leur handicap. N’étant pas des handicaps visibles, ils ne pensaient pas avant les formations qu’ils pouvaient être pris en compte.

Les formations manager ont vraiment été un leitmotiv pour développer une dynamique en faveur des travailleurs handicapés à tous les niveaux de l’entreprise. Aujourd’hui, nous poursuivons activement notre mission et la région Rhône-Alpes fait office de région pilote concernant cette thématique. La région Sud-Est a d’ailleurs décidé de suivre notre exemple et doit lancer prochainement une formation de ses managers. »

*ESAT : Etablissements et Services d’Aide par le Travail (Esat). Les Esat, anciennement centres d’aides par le travail (CAT), permettent à une personne handicapée d’exercer une activité dans un milieu protégé si elle n’a pas acquis assez d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire. L’orientation en Esat, décidée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), vaut reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. www.service-public.fr

A propos d’OPCA 3+

OPCA 3+ est l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Industries de l’Ameublement, du Bois, des Matériaux pour la Construction et l’Industrie et de l’Inter-secteurs Papiers Cartons.

Né, à la suite de la réforme de la formation professionnelle de 2009, du rapprochement de trois OPCA, FORCEMAT (Matériaux pour la Construction et l’Industrie), FORMAPAP (Inter-secteurs Papiers Cartons) et OPCIBA (Ameublement et Bois), OPCA 3+ accompagne ses entreprises adhérentes dans leurs projets RH afin de faire de la formation professionnelle un facteur de compétitivité et de performance. Son rôle : collecter et mutualiser les fonds de la formation professionnelle, informer et conseiller sur les dispositifs de formation et leurs financements, déployer des outils innovants et pragmatiques au cœur des enjeux des Ressources humaines. OPCA 3+ s’appuie sur ses 11 Antennes territoriales pour établir des relations de proximité avec ses 13 000 entreprises adhérentes, représentant plus de 265 000 salariés. Pour plus d’informations, www.opca3plus.fr

Contact Presse

Nathalie Laurent

Tél. +33 (0)6 03 98 19 41

infopresse@opca3plus.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »